Chroniques Par A + B

Chronique de Viou et ses drôles de livres


« Le point le plus perturbant est que les deux personnages principaux s’adressent constamment l’un à l’autre en utilisant le « tu ». Au début, on ne sent pas à l’aise avec cette narration, se sentant trop impliqué dans leur relation car  on a l’impression qu’ils s’adressent à nous. Puis très vite, on ne fait plus attention. »

La chronique est là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *